Maladie de coeliaque : quelles sont les habitudes à mettre en place ?

- Catégories : Infos
Le diagnostic est posé, votre enfant souvent malade est coeliaque ou intolérant au gluten. Pas de panique, aujourd'hui le "sans gluten" se démocratise.
Maladie de coeliaque : quelles sont les habitudes à mettre en place ?

Votre enfant est diagnostiqué « coeliaque », pas de panique !


maladie-coeliaque

Maladie cœliaque : les symptômes


Fatigues chroniques, fortes éruptions cutanées avec démangeaisons, vomissements, perte de poids, maux de ventre, troubles de l’attention, etc …Votre enfant a souffert de soucis de santé répétés et pas tout de suite identifiés.

intestin   intestin-bis


Puis un jour, un test, des examens et le verdict tombe : il s’agit de la maladie cœliaque.
Une maladie d’origine immunitaire qui fragilise en silence les intestins puis l’organisme et qui met un jour votre enfant en difficulté.
On vous dit qu’il est fortement intolérant au gluten et que cette protéine doit disparaître de son alimentation.

« C’est-à-dire ? ».


« Et bien, vous devez supprimer tous les produits à base de blé principalement, d’orge, de seigle, d’épeautre également… »

On sait combien le blé fait partie intégrante de nos vies. On pense gâteaux, pizzas, pains, pâtes, fast food…

Puis on découvre très vite que l’industrie agro-alimentaire utilise la farine de blé dans bon nombre de préparations sans même qu’on y prête attention ou qu’on puisse imaginer en trouver.

Dans le jambon, dans la moutarde, par exemple parfois…

Face à la maladie coeliaque, tout se bouscule dans votre tête !

prise-de-tete 

Votre enfant est diagnostiqué "cœliaque", pas de panique !



Que vais-je donner à manger à mon enfant ?


enfant-manger

Comment vais-je gérer tous ses repas pris à l’extérieur de la maison (cantine, amis, anniversaires entres copains,…)?

Comment va-t-il accepter de se priver de ses gourmandises préférées ?

Comment vais-je concilier son régime avec celui de l’ensemble de la famille ?

PAS DE PANIQUE : VOUS ALLEZ TROUVER DE MULTIPLES SOLUTIONS, beaucoup plus simples que vous ne l’imaginez.


1/ Dédramatiser 

Maintenant que vous savez de quoi souffre votre enfant, vous allez pouvoir l’accompagner vers son mieux être. Et vers une meilleure santé retrouvée.

S’il vous sent confiant, il le sera aussi.


2/ Réorganiser vos placards

Pour commencer, le plus gros changement reposera sur l’éviction des farines contenant du gluten, la plus fréquente étant la farine de blé. Et la suppression des gâteaux, pains, pâtes, biscottes que vous avez l’habitude de consommer.


Plutôt que de dire suppression, disons plutôt remplacement avec des produits tout aussi gourmands (voire plus !), que vous ne connaissez peut-être pas encore mais qui sauront rapidement redonner le sourire à votre enfant.


Dans ce changement, deux possibilités s’offrent à vous : réserver un placard fermé et isolé aux produits sans gluten. Ranger les autres séparément et hermétiquement pour éviter des contaminations dites croisées entre les aliments.


Autre solution : remplacer complètement tous les produits. Ce qui vous paraît compliqué au début sera, vous le verrez, pas si insurmontable.


3/Repenser vos courses

Aujourd’hui, on trouve une multitude d’alternatives alimentaires qui permettent de vivre la maladie cœliaque facilement et sans contrainte.


En effet, depuis une bonne dizaine d’années en France, et plus de 30 ans dans plusieurs pays européens, l’industrie alimentaire poussée par les associations des personnes intolérantes et allergiques ont fait preuve d’une imagination folle.

Et surtout ont su développer des produits à base d’autres farines aux saveurs gourmandes, aux goûts variés et aux textures proches de ceux contenant du gluten. Ainsi, vous trouverez facilement des pâtes, du pain, des biscottes, des pâtisseries, des viennoiseries, des farines sans gluten…


gâteau-sans gluten
Même s'il souffre de la maladie cœliaque, votre enfant n’en sera pas privé ! Certains supermarchés ou magasins biologiques dédient une partie de leurs rayons au sans gluten.


Autre solution très pratique, rapide et sûre : les courses en ligne.

Cela vous évite de chercher et d’être vigilants au logo « épi de blé barré » certifiant le sans gluten…

C’est en tous cas avec la volonté et l’engagement de vous aider au mieux chaque jour que CALICOTE a rassemblé plus de 500 produits sans gluten sur son site. Vous faciliter vos courses et vous régaler.

C’est un postulat de base.



muffins-sans-gluten

4/Se régaler ensemble

Vous allez découvrir rapidement que ce n’est pas une punition de manger sans gluten !!!


Vous serez heureux de voir que votre enfant se régale et que les symptômes de la maladie cœliaque disparaissent. Et vous prendrez, vous aussi, plaisir à partager son régime certes « sans » gluten mais « avec » tellement d’autres belles surprises.


C’est l’opportunité de s’ouvrir à une cuisine plus large.


Si vous n’êtes pas intolérants ou allergiques, un régime drastique pour l’ensemble de la famille n’est pas nécessaire. Rien ne vous empêche de manger du blé à d’autres moments.


Mais en partage, en soutien pour votre enfant, vous verrez que cuisiner et manger sans gluten repose finalement sur quelques petits changements, pas si traumatisants et finalement enrichissants pour tous.


Quelques astuces… une petite liste des aliments ne contenant pas de gluten d’origine peut aussi vous aider.

CALICOTE en a préparé une pour vous ! N’hésitez pas à la garder à proximité.


Des recettes, des conseils, des idées pour chaque occasion, chaque repas, CALICOTE vous en propose aussi sur le site


5/ Face à la maladie cœliaque, une association existe


Cette association est là pour vous accompagner et vous informer dès le début sur la maladie cœliaque et ses symptômes. En outre, elle vous aidera dans votre démarche sans gluten. N'hésitez pas à la contacter, l'AFDIAG (Association Française des Intolérants au Gluten).



LISTE DES ALIMENTS AUTORISES LORS D'UN RÉGIME SANS GLUTEN

- Les viandes,

- Les fruits et légumes frais,

- Les légumes secs (lentilles, pois chiches, pois cassés, haricots secs, fèves...),

- Les poissons,

- Les œufs,

- La fécule de pomme de terre, la Maïzena,

- Les pommes de terre, les patates douce, les panais,

- Le soja,

- Le lait, les laitages natures (vérifiez la composition pour ceux parfumés), le fromage,

- Les produits sucrants, comme le miel, sirop d'agave, sirop d'érable, le sucre (attention au sucre glace, peut contenir des traces),

- Les farines extraites de céréales,

- Certaines céréales : riz, millet, sarrasin, quinoa, amarante, maïs, sorgho, teff.



(Attention aux risques de contaminations croisées si ces produits sont emballés à proximité de produits contenant du gluten)




Partager ce contenu